Samedi: poésie de l’absence Hiver#3

Lit vide
Et tout autour silence de l’espace
Lit vide
Et à chaque tic, l’horloge surplace
Lit vide
Et la brosse à dents se frotte au sang
Lit vide
Les yeux ne cherchent plus
À vide
Tourne le temps
Crache la bouche
Voit l’absence
Sans couleurs, nous ne sommes pas pour autant transparents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *