Samedi: poésie de l’absence Hiver#3

Lit vide
Et tout autour silence de l’espace
Lit vide
Et à chaque tic, l’horloge surplace
Lit vide
Et la brosse à dents se frotte au sang
Lit vide
Les yeux ne cherchent plus
À vide
Tourne le temps
Crache la bouche
Voit l’absence
Sans couleurs, nous ne sommes pas pour autant transparents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *