Poésie tout terrain#2

[Poésie tout terrain, c’est de la poésie personnelle faite avec les autres, c’est à dire de la poésie écrite en atelier, avec des copains, dans des canapés, dans des bars et jusque sur les pavés!]

Parfois, ça ne tient qu’à un mirage

enchantés

étrangers

évaporés

Les corps égarés                [selon l’humeur du moment]

dispersés

vivaces

ambulants

La brume sur les feux, reflets sur les pavés

Entre les éclairs aveuglants

Le cygne sur le fleuve encore noir

Jusqu’au bleu du matin, je m’étourdis

encore au contact de toutes ces danses et de leurs beautés fauves

Les pas sur les ponts

Enivrés des sensations

Les rayons sur la colline

Enlacés pour l’occasion

L’odeur du café dans ta bouche

Irisés des chimies incertaines

La saveur de ta peau ensoleillée

Qui s’échouent au fond de nos bateaux ivres

L’ail dans la poêle huilée

Hagards et assourdis

La couleur de tes iris

Et tous à la recherche de l’amour, de l’aimant, de la jouissance de l’instant,

je ferme les yeux de sommeil, d’épuisement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *