Poésie du dimanche

Il faut bien extraire la matière
de la grisaille du dimanche soir
après avoir feuilletés de clics
les pages du bonheur;
Hé, mon gars, t’as éjaculé ton amour?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *