Mardi: Poésie « Putain j’avais… » Automne#4

Putain j’avais…

repensé

aux lumières froides

et aux verts sombres

qui peuplent les images

dans la salle des espoirs déchus

entre les corps

s’articulent

la valse des pantins désincarnés

entre les âmes

s’abandonnent

des bouts de sèves,

des bouts de soi,

des bouts de tout.

Et si les peaux se déchiraient encore,

Qui y aura-t-il donc en dessous?

A nu les anges s’endorment

et se réveillent

déçus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *