L’Odyssée du « Nous »// Les Intranquilles – [Axes de recherches / Ebauches ]

#3

[…]Nous parlions alors de « vie de la Cité », « D’Agoras », « d’ Assemblées ». Nous utilisions un vocabulaire emprunté aux Grecs, une certaine idée de la « Démocratie ». Aurions-nous emprunté aux Grecs aussi leurs Tragédies ? Nous avions décidé là encore de ne pas regarder la violence de cette démocratie en face. Il y avait toujours eu un « autre » à opprimer, un autre qui n’était pas « nous ». Celui qui n’avait pas « droit de cité ». Les femmes, les esclaves, les Spartes… L’autre, toujours. La démocratie Athénienne, [de laquelle nous nous réclamions,] n’était-ce pas une poignée de Notables, corrompus eux aussi, par le pouvoir et ses dérives? [Et pourtant nous nous en réclamions.]

Nous essayions de retrouver le sens premier de « Démocratie », mais comment changer la définition d’un concept, qui, dès son invention, portait déjà le mensonge en lui? […]

 

Une réponse sur “L’Odyssée du « Nous »// Les Intranquilles – [Axes de recherches / Ebauches ]”

  1. Excellente réflexion !
    Confirmée par les sources historiques
    [272c] Ktésidès rapporte, dans le liv. 3 de ses Chroniques, qu’à la cent dixième[242] olympiade on fit en Attique, sous Démétrius de Phalère, le dénombrement des habitants de l’Attique, et qu’il s’y trouva vingt-un mille Athéniens, dix mille étrangers, et quarante myriades d’esclaves.
    (40 myriades = 40*10 000 = 400 000 malheureux et malheureuses en esclavage dans les mines du Laurion et dans les champs des….. démocrates
    http://remacle.org/bloodwolf/erudits/athenee/livre6.htm
    La formoisie des pays impérialistes veut camoufler sa pratique de la spoliation en faisant promotion des institutions de l’esclavage athénien….. y compris le ridicule tirage au sort de l’imposteur Chouard
    Reprenons la saine tradition des anarchistes CNT et des marxistes POUM d’Espagne de 1936 : le délégué de base 1 pour 25, le delegado de grupo révocable à tout moment.

    Il est urgent que des esprits sur telles semblables longueurs d’onde (matérialistes) unissent leurs forces pour aider simultanément à accoucher (maïeutiquement) la révolution humanocrate en France…. et au Togo… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *